Navigation – Plan du site

14 | 2011
La philologie allemande, figures de pensée

Denkfiguren der deutschen philologischen Tradition
Philology in Germany: Figures of Thought
Sous la direction de Michel Espagne et Sandrine Maufroy
Couverture RGI 14/2011
Informations sur cette image
17 x 24 cm ; 248 p.
ISBN 978-2-271-07333-4

L’histoire intellectuelle allemande est marquée, de la fin du XVIIIe au début du XXe siècle, par l’essor d’une discipline, la philologie, qui, ancienne dans ses origines, acquiert une dimension nouvelle à l’intérieur du champ scientifique. Pilier de la Bildung, elle contribue à fonder une identité collective allemande dans laquelle les modèles grecs antiques jouent un rôle constitutif.
Ayant pour mission d’assurer la fiabilité des sources par l’édition critique de textes, elle se consacre aussi d’emblée à leur interprétation et entretient des liens particuliers avec l’histoire et la philosophie. La philologie se démarque progressivement de la théologie et des sciences orientales et inspire de nouveaux domaines de recherche comme la germanistique, les études romanes, l’histoire de l’art, l’anthropologie des religions ou la sociologie.

Cette histoire intellectuelle s’incarne dans des héros de la discipline, des personnalités fondatrices comme Christian Gottlob Heyne, Friedrich August Wolf, Friedrich Gottlieb Welcker, August Böckh, Gottfried Hermann, Georg Friedrich Creuzer, Karl Otfried Müller, Karl Lachmann, Jacob Bernays, Hermann Karl Usener, Ulrich von Wilamowitz-Moellendorff, Hermann Diels, Werner Jaeger. Ce sont eux que le présent volume prend pour point de départ afin d’étudier l’expansion continue d’une discipline et la fécondation qu’elle opère de domaines intellectuels connexes à travers des échanges scientifiques et culturels qui s’étendent au-delà de l’espace germanique.

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org