Navigation – Plan du site

La réception de Friedrich Ratzel en France et ses usages au temps de l’installation de la géographie à l’Université (années 1880-1914)

Marie-Claire Robic
p. 13-39

Résumés

On étudie la réception de Ratzel (1844-1904) en France à l’aide d’une enquête sur les analyses qui lui ont été consacrées et sur les mobilisations auxquelles son œuvre a donné lieu au tournant du xxe siècle. Elles concernent non seulement les géographes mais encore d’autres spécialistes des sciences sociales émergentes, notamment les sociologues durkheimiens. La réception de l’auteur d’Anthropogeographie et de Politische Geographie s’opère dans le contexte d’un intérêt international pour la promotion d’une géographie de l’homme distincte de l’ancienne géographie politique, et elle participe à des tensions internes au champ intellectuel français. L’auteur est mobilisé d’abord par les géographes pour affirmer l’existence d’une discipline autonome et pour asseoir la légitimité de la « géographie humaine », tout en étant tenu à distance ; puis par la critique durkheimienne, pour construire la notion de morphologie sociale et pour assurer l’hégémonie de la sociologie, l’histoire et la géographie étant toutes deux visées. Vidaliens et durkheimiens s’interrogent enfin à travers la géographie politique de Ratzel sur la nature du lien social (territorial versus professionnel), à la fois dans une perspective strictement scientifique et comme enjeu de la modernité.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Introduction
Une présence multiple dans le référentiel des sciences sociales
L’audience de l’anthropogéographie et les tensions dans le champ international
L’ascension de la géographie humaine dans une matrice française
Anthropogeographie, géographie humaine et « point de vue biogéographique »
La politische Geographie au vif d’une réflexion sur l’État-nation
De la morphologie sociale et de la géographie
Chassés-croisés disciplinaires

Aperçu du texte

Introduction

Après un long discrédit qui suit la Seconde Guerre mondiale, dû au fait que son nom, ou son inspiration, a été associé à la Geopolitik et au régime nazi, la réhabilitation de Friedrich Ratzel (1844-1904), créateur de l’anthropogéographie et rénovateur de la géographie politique, inspirateur de la géographie humaine, a commencé en France au début des années 1980, où il a été porté par la promotion de l’analyse du politique en géographie. Pour la première fois, sa Géographie politique est alors traduite en français (encore que très partiellement), tandis que se développe, dans les médias comme à l’université, une nouvelle géopolitique qui renouvelle le champ des relations internationales tout en s’appliquant aussi à la politique nationale interne. Par ailleurs, l’essor de la géographie politique s’est produit également depuis une trentaine d’années, Ratzel étant alors l’une des références mobilisées. Cette polarisation sur la géographie politique laisse dans l’ombre sa con...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Claire Robic, « La réception de Friedrich Ratzel en France et ses usages au temps de l’installation de la géographie à l’Université (années 1880-1914) », Revue germanique internationale, 20 | 2014, 13-39.

Référence électronique

Marie-Claire Robic, « La réception de Friedrich Ratzel en France et ses usages au temps de l’installation de la géographie à l’Université (années 1880-1914) », Revue germanique internationale [En ligne], 20 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://rgi.revues.org/1485 ; DOI : 10.4000/rgi.1485

Haut de page

Auteur

Marie-Claire Robic

Directeur de recherche émérite au CNRS, laboratoire Géographie-cités, équipe Épistémologie et histoire de la géographie (UMR 8504 – E.H.GO).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org