Navigation – Plan du site

Le « corps artistique » et le musée. Remarques historiographiques sur une notion goethéenne

François-René Martin
p. 41-50

Résumés

Avec la Révolution et l’annexion des œuvres d’art des nations étrangères par les Français, des milliers de peintures et de sculptures sont arrachées à leur lieu premier pour être envoyées dans les palais des vainqueurs ou dans les collections publiques qui viennent de se former, parfois également pour être vendues et se retrouver dispersées au loin dans toute l’Europe.
La notion de « corps artistique » (Kunstkörper), employée par Goethe dans les Propylées pour indiquer l’ensemble des œuvres disloquées, va structurer la réflexion des historiens et critiques d’art allemands sur cet épisode fondateur, qui est à l’origine du Louvre.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2018.

Plan

Kunstkörper. L’Italie et Rome
Paris vers 1800
Paris, 1814‑1815
L’Angleterre, l’Allemagne, autour de 1830‑1840

Aperçu du texte

À la fin de sa célèbre « Introduction aux Propylées » (1798), Goethe s’interroge sur le destin des arts, à un moment où les monuments, les chefs-d’œuvre de toutes les nations ont été pris dans un mouvement général. Dans le tumulte de la Révolution, suite également à l’annexion des œuvres d’art des nations étrangères par les Français, des milliers de peintures et de sculptures, ont été arrachées à leur lieu premier, enlevées dans les églises, les couvents, les palais, pour être envoyées dans les palais des vainqueurs ou dans les collections publiques qui viennent de se former, parfois également pour être vendues et se retrouver dispersées au loin dans toute l’Europe.

Le lieu dans lequel se trouvent les œuvres d’art a de tout temps été de la plus grande importance pour la formation de l’artiste comme pour la jouissance de l’artiste. Il fut un temps où, mis à part de menues dislocations [Dislokationen], ces œuvres restaient pour la plupart au même endroit. Mais un grand changement s’est...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François-René Martin, « Le « corps artistique » et le musée. Remarques historiographiques sur une notion goethéenne », Revue germanique internationale [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 29 mai 2018, consulté le 23 mars 2017. URL : http://rgi.revues.org/1512

Haut de page

Auteur

François-René Martin

Professeur d’histoire générale de l’art, ENSBA Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page