Navigation – Plan du site

Présentation

Mandana Covindassamy
p. 5-10

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2018.

Aperçu du texte

Inscrite au cœur de la pensée esthétique occidentale, l’histoire de la mimesis est faite de métamorphoses. Au cours de sa circulation dans les langues européennes, ce concept s’est vu doté de significations sans cesse renouvelées. Elles se sont superposées à la manière d’un palimpseste. Longtemps, la mimesis a été entendue comme principe d’imitation. Pourtant, d’emblée, la langue grecque nous dit (aussi) autre chose : le terme réunit des acceptions qu’il nous est difficile aujourd’hui d’appréhender d’un seul regard à partir des langues que nous pratiquons. Aussi le philologue allemand Hermann Koller a-t-il retracé en 1954, dans un ouvrage qui a fait date, l’articulation des sens de ce concept en grec. Imitation (Nachahmung), représentation (Darstellung), expression (Ausdruck) sont conjointement contenues dans le terme. Dans son étude, H. Koller cherche à mettre en évidence la primauté historique du sens de « représentation », dans la mesure où selon lui, dans les plus anciens textes...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mandana Covindassamy, « Présentation », Revue germanique internationale, 22 | 2015, 5-10.

Référence électronique

Mandana Covindassamy, « Présentation », Revue germanique internationale [En ligne], 22 | 2015, mis en ligne le 26 novembre 2018, consulté le 17 août 2017. URL : http://rgi.revues.org/1546

Haut de page

Auteur

Mandana Covindassamy

Maître de conférences, École normale supérieure, département Littérature et langages, UMR 8547 Pays Germaniques (CNRS/ENS).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org