Navigation – Plan du site
IV. Mimesis et théâtre

À propos d’un drame oriental

Johann Gottfried Herder
p. 131-138

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2018.

Plan

Lettre troisième

Aperçu du texte

Johann Gottfried Herder publia dans sa quatrième livraison des Feuilles éparses (Zerstreute Blätter) une série de trois lettres consacrées au drame indien Sakontala de Kalidasa (« Über ein morgenländisches Drama », in : Zerstreute Blätter, Gotha, bey Carl Wilhelm Ettinger, 1792, p. 263-312). Cette œuvre connut une large réception en Europe à partir de sa première traduction en anglais par William Jones en 1789. La version allemande de cette traduction, que Johann Georg Adam Forster fit parvenir à Weimar en 1791, suscita notamment l’admiration de Goethe, qui s’en inspira pour le prologue de Faust, et de Herder, au point que ce dernier conçut la préface à la seconde édition allemande du drame en 1804.

Dans la troisième lettre, que nous présentons ici, Herder propose de confronter la pièce de Kalidasa aux principes du théâtre posés par Aristote. Mais au lieu de procéder à un jugement de la pièce en fonction des critères de la Poétique, alors érigés en mesure universelle, Herder se livre...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Johann Gottfried Herder, « À propos d’un drame oriental », Revue germanique internationale [En ligne], 22 | 2015, mis en ligne le 26 novembre 2018, consulté le 25 mars 2017. URL : http://rgi.revues.org/1566

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page