Navigation – Plan du site

Entre promesses et résistances. Circulations transnationales et réception manquée du travail manuel en Allemagne (1880-1914)

Klaus Dittrich
p. 143-157

Résumés

Cette contribution analyse les débats autour de l’introduction du travail manuel dans les écoles primaires allemandes pendant les dernières années du xixe siècle. La première partie présente le Deutscher Verein für Knabenhandarbeit fondé en 1886 et sa Deutsche Lehrerbildungsanstalt für Knabenhandarbeit établie un an plus tard à Leipzig. La deuxième partie se focalise sur les polémiques entre défenseurs et opposants du travail manuel au congrès des instituteurs allemands de 1900 à Cologne. Les opposants gagnent une large majorité pour une résolution qui se prononce avec fermeté contre cette discipline. Ils font valoir une supposée incompatibilité du travail manuel avec une tradition humaniste qu’ils accompagnent, qui plus est, d’une rhétorique nationaliste. Ce épisode met en lumière les inerties et autres résistances à la réception d’une nouvelle discipline comme le travail manuel.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2019.

Plan

Le tissu institutionnel : L’association et le séminaire de travail manuel des garçons
Les discours : défier la culture humaniste
Conclusion

Aperçu du texte

« Bilde das Auge, übe die Hand ! Fest wird der Wille, scharf der Verstand »

On le sait, la plupart des pays européens rendent l’enseignement primaire obligatoire durant le xixe siècle. Financées par les pouvoirs publics, les écoles enseignent la lecture, l’écriture et le calcul ainsi que des notions de morale. À la fin du siècle, pourtant, un élan réformateur apparaît, lié en partie à une nouvelle vague d’industrialisation qui pousse à élargir, sinon à changer les principes de l’enseignement primaire. Des réformateurs proposent des projets de rénovation qui envisagent d’intégrer des éléments plus pratiques dans les plans d’études, alors qu’une offre d’enseignement technique se met peu à peu en place dans les différents ordres de l’enseignement. Ces projets répondent à des impératifs pédagogiques qui visent à diversifier les méthodes d’enseignement et suivent également des raisonnements utilitaristes dans le but de former une main-d’œuvre habile et assidue.

Dans le contexte allemand, c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Klaus Dittrich, « Entre promesses et résistances. Circulations transnationales et réception manquée du travail manuel en Allemagne (1880-1914) », Revue germanique internationale [En ligne], 23 | 2016, mis en ligne le 17 juin 2019, consulté le 26 mars 2017. URL : http://rgi.revues.org/1591

Haut de page

Auteur

Klaus Dittrich

Professeur assistant, Department of Literature and Cultural Studies, Hong Kong Institute of Education

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page