Navigation – Plan du site

Introduction. Penser la Phénoménologie de l’Esprit aujourd’hui

Danielle Cohen-Levinas
p. 5-9

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Aperçu du texte

Que signifie échapper » à Hegel, alors même que le projet de Foucault consiste en un travail du concept et sur nous-mêmes, permettant d’appréhender le présent de la conscience en supprimant les oppositions réflexives. Echapper à Hegel reviendrait donc à dégager le travail du concept de la fixation des contraires qu’avait privilégiées l’Aufklärung en surmontant, en réconciliant les oppositions – le particulier et l’universel ; la sensible et l’intelligible ; le real et l’idéal ; le fini et l’infini ; le relatif et l’absolu ; le Moi et le Non-Moi ; le savoir et la foi ; l’Esprit et la Nature. Hegel le dit clairement : le besoin de philosophie naît de la puissance d’unification et lorsque les termes opposés acquièrent leur indépendance.

En France, les études hégéliennes auront pris, dès les années 20, sous l’impulsion de Jean Wahl, d’Alexandre Koyré et d’Alexandre Kojève, une dimension politique, au sens où la philosophie devient un outil essentiel de diagnostic de la modernité. Les fig...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Danielle Cohen-Levinas, « Introduction. Penser la Phénoménologie de l’Esprit aujourd’hui », Revue germanique internationale [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2019, consulté le 24 février 2017. URL : http://rgi.revues.org/1601

Haut de page

Auteur

Danielle Cohen-Levinas

Danielle Cohen-Levinas est chercheur-associé aux Archives Husserl de Paris (ENS Ulm).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page