Navigation – Plan du site

La légitimation de la « nécessité logique » : la position de Hegel face à Fichte et Schelling dans la Préface de la Phénoménologie de l’esprit

Alexander Schnell
p. 101-116

Résumés

Dans cette contribution, l’auteur s’interroge sur l’existence d’un fil conducteur permettant de s’orienter dans les grands systèmes la philosophie allemande classique et, en particulier, sur la place de la Phénoménologie de l’esprit dans ces confrontations. Pour ce faire, il expose d’abord les « trois positions relativement à l’extériorité » de Fichte, Schelling et Hegel. Les réponses à cette question sont 1/ le concept fichtéen d’une « hypothéticité catégorique » ; 2/ la distribution schellingienne de l’hypothétique et du catégorique dans la série des « époques » de l’« auto-objectivation du Moi » et la corrélation sujet-objet subjectif/sujet-objet objectif ; et 3/ la « méthode apagogique » hégélienne qui s’appuie sur le caractère auto-contradictoire du fini et la légitimation positive de la « nécessité logique ». Cette étude se termine par l’esquisse de deux amorces d’une dialectique : la doctrine fichtéenne de l’image et la dialectique hégélienne (dans la Préface de la Phénoménologie de l’esprit).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Aperçu du texte

On s’accorde généralement à dire, aujourd’hui, que la Phénoménologie de l’esprit, malgré la richesse incontestable et incontestée de ses analyses, n’occupe dans l’œuvre de Hegel qu’une place secondaire et subordonnée à la Science de la logique ainsi qu’aux trois éditions de l’Encyclopédie des sciences philosophiques. D’une part, on le sait, la « phénoménologie », loin de constituer un éclairage complet et exhaustif sur tout le système, ne se retrouve dans l’Encyclopédie que sous la forme d’un chapitre figurant dans la partie « Esprit subjectif ». D’autre part, et cela nous semble être la véritable raison permettant de comprendre ce jugement sévère, l’œuvre publiée en 1807 contient une circularité hautement problématique : elle est censée ouvrir sur l’« éther », l’« élément », de tout savoir philosophique (caractérisé par l’unité de l’être et du penser), mais, en même temps, le chemin qui y mène, et qui suppose nécessairement le caractère auto-réflexif de la démarche philosophique, e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexander Schnell, « La légitimation de la « nécessité logique » : la position de Hegel face à Fichte et Schelling dans la Préface de la Phénoménologie de l’esprit », Revue germanique internationale [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2019, consulté le 30 mars 2017. URL : http://rgi.revues.org/1617

Haut de page

Auteur

Alexander Schnell

Alexander Schnell est professeur à l’université de Wuppertal.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page