Navigation – Plan du site

Heidegger et Hegel : Distance et proximité

Françoise Dastur
p. 159-173

Résumés

Heidegger s’est engagé dès 1915 dans une « explication » fondamentale avec la pensée de Hegel, explication qui s’est poursuivie, dans plusieurs de ses cours et séminaires, jusqu’en 1968. Il en ressort une image ambivalente du rapport de Heidegger à Hegel : à côté des textes où Heidegger s’oppose diamétralement à Hegel, on en trouve d’autres où se trouve évoquée une proximité essentielle. Par- delà ce qui constitue le point majeur de leur divergence de pensée, à savoir la conception du temps, on trouve plusieurs autres thèmes fondamentaux où l’accord entre les deux penseurs s’avère aussi grand que le désaccord : le thème de la relation entre l’être et le néant, celui du rapport de l’être à la pensée et enfin celui du rapport entre philosophie et histoire, dans lequel la proximité des deux penseurs a été jugée la plus étroite.

Haut de page

Notes de l'auteur

Ce texte prend comme base de départ une première approche du même thème exposée dans mon livre, Heidegger. La question du logos, Paris,Vrin, 2007, p. 190-201.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Aperçu du texte

En 1915, le jeune Heidegger (il avait alors 26 ans) inscrivait en exergue de sa thèse d’habilitation portant sur La théorie des catégories et de la signification chez Duns Scot cette phrase de Hegel, tirée d’un opuscule d’Iéna : « Du point de vue de l’essence interne de la philosophie, il n’y a ni prédécesseurs, ni successeurs ». Le même Heidegger écrivait trente ans plus tard à Jean Beaufret : « Dans le champ de la pensée essentielle, toute réfutation est un non-sens. La lutte entre les penseurs est la « lutte amoureuse » (der liebende Streit) qui est celle de la chose même ». Ces deux citations devraient elles-mêmes servir d’exergue à toute tentative de mise en relation de la pensée de Heidegger avec celle de Hegel. Il ne s’agit en effet ni de faire l’inventaire des points sur lesquels Hegel et Heidegger s’accordent, pour finir par affirmer que Heidegger ne fait que répéter Hegel, ni de recenser tous ceux sur lesquels ils s’opposent, pour se croire autorisé à parler d’un antihégél...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Françoise Dastur, « Heidegger et Hegel : Distance et proximité », Revue germanique internationale [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2019, consulté le 25 avril 2017. URL : http://rgi.revues.org/1622

Haut de page

Auteur

Françoise Dastur

Françoise Dastur est professeur honoraire de philosophie, a enseigné dans les Universités de Paris-I, Paris-12 et Nice-Sophia Antipolis.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page