Navigation – Plan du site

Épilogue : Heimkehr

Jean-Pierre Lefebvre
p. 175-177

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en novembre 2019.

Aperçu du texte

Lorsque j’ai publié aux éditions Flammarion, en 1991, une nouvelle traduction de la Phénoménologie de l’esprit, la précédente et première traduction en français de cette œuvre impressionnante avait pendant cinquante ans accompli un parcours et un travail considérable, grâce auquel j’avais moi-même, au début des années 1960, découvert Hegel. Ma dette envers Jean Hyppolite était alourdie en quelque sorte par les deux volumes de son étude sur la Phénoménologie, mais aussi par l’essai qu’il a fait paraître dans ces mêmes années, Logique et existence.

Devenu germaniste dans l’établissement que Jean Hyppolite avait dirigé avec intelligence pendant dix ans, j’ai continué à étudier et enseigner la philosophie, et notamment à préparer les candidats à l’épreuve de traduction de l’agrégation. Dans le même temps je préparais un doctorat sur la relation de Heinrich Heine à Hegel, publié en 1986, sous le titre Der gute Trommler (« Le bon Tambour »).

Heine a suivi les cours de Hegel à Berlin en 1821...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Lefebvre, « Épilogue : Heimkehr », Revue germanique internationale, 24 | 2016, 175-177.

Référence électronique

Jean-Pierre Lefebvre, « Épilogue : Heimkehr », Revue germanique internationale [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 novembre 2019, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://rgi.revues.org/1623 ; DOI : 10.4000/rgi.1623

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Lefebvre

Jean Pierre Lefebvre est professeur émérite de littérature allemande à l’Ecole Normale Supérieure.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org