Navigation – Plan du site

Droit et société dans la conception de l’histoire de Reinhart Koselleck

Jochen Hoock
p. 69-77

Résumés

Histoire, loi et justice sont trois concepts centraux des travaux historiques et théoriques de Reinhart Koselleck. L’article s’interroge sur leur rôle dans les controverses de l’immédiat après-guerre et dans les premiers travaux de Koselleck sur l’histoire européenne et allemande, mais également à travers leur formulation théorique ultérieure. Nous nous interrogerons particulièrement sur l’articulation entre l’histoire des mouvements sociaux, l’histoire du droit et la réforme politique et sociale, ainsi qu’à leur signification pour la théorie des temps historiques de Koselleck. La tension entre une expérience primaire incommunicable et ses conditions générales telles qu’elles se laissent reconstruire est dans cette perspective une des conditions essentielles d’une auto-affirmation sous la forme d’une historiographie critique incluant la question de savoir ce qui est juste et conforme au droit.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Aperçu du texte

Si Reinhart Koselleck considérait que l’historien est, selon sa propre expression, un véritable « être omnivore », un domaine occupait cependant, parmi tous les autres, une place de choix : celui du droit, ou plus précisément la question de ce qui est de droit, qu’aucun jugement historique ne saurait ignorer.

Ce choix s’explique en partie par une formation tardive, où le droit joua un rôle important. Mais plus importante encore était sans aucun doute l’expérience de la guerre et de la reconstruction de la société ouest-allemande au cours des années 50, qui avaient marqué toute une génération. Koselleck a vécu cette période à Heidelberg en suivant les cours du publiciste Ernst Forsthoff, du sociologue Alfred Weber et des philosophes Hans-Georg Gadamer et Karl Löwith tout en subissant, comme ses camarades Hanno Kesting, Nicolaus Sombart et Dieter Groh, l’ascendant intellectuel d’un Carl Schmitt exilé à Plettenberg. Une forte conscience de crise caractérisait alors les confrontations in...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jochen Hoock, « Droit et société dans la conception de l’histoire de Reinhart Koselleck », Revue germanique internationale, 25 | 2017, 69-77.

Référence électronique

Jochen Hoock, « Droit et société dans la conception de l’histoire de Reinhart Koselleck », Revue germanique internationale [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://rgi.revues.org/1655 ; DOI : 10.4000/rgi.1655

Haut de page

Auteur

Jochen Hoock

Jochen Hoock est professeur émérite d’histoire moderne et contemporaine à l’Université Paris 7 – Denis Diderot.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org