Navigation – Plan du site

Dans l’ombre des révolutions : Reinhart Koselleck et l’historiographie française

John Raimo
p. 95-108

Résumés

En prenant pour point de départ le caractère multiforme de l’œuvre de Koselleck, cet article porte sur ses diverses réceptions dans l’historiographie française. Il est possible de mettre en avant un clivage entre deux types de réceptions en France : une réception, la plus connue, « méta-historique » centrée sur des concepts historiographiques et philosophiques généraux ; une réception axée sur la méthodologie et sur l’historiographie des révolutions. Cet article tend à montrer que François Furet a agi comme le principal médiateur intellectuel dans cette transmission historiographique, qui implique également des résonances politiques, qui sont absentes dans la réception méta-historique. En essayant de concilier ces deux traditions, nous souhaitons ici poser la question des enjeux politiques liées à la réception de son œuvre en France.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Aperçu du texte

« Mon cher Reinhart » écrivait François Furet à l’historien allemand Reinhart Koselleck en 1997, « je voulais vous demander de me rendre service : être membre du Comité qui sera chargé de superviser la collecte des fonds nécessaires pour acheter mon épée – en tant que nouveau membre de l’Académie française ! » Après l’avoir rassuré qu’il n’aura rien de plus à faire qu’une contribution financière, Furet continue, « je voudrais que votre nom, le nom allemand le plus distingué auquel je puisse penser, figure sur la liste ». Un tel hommage était doublement significatif, non seulement d’un point de vue personnel mais encore professionnel. À cette époque, Koselleck était sûrement l’historien allemand de sa génération le plus connu en France. Titulaire d’une chaire à l’université de Bielefeld, il avait été directeur d’études associé à l’École des hautes études en sciences sociales en 1974, puis en 1982 à l’invitation de Furet. À Paris, Koselleck rencontra également des collègues français, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

John Raimo, « Dans l’ombre des révolutions : Reinhart Koselleck et l’historiographie française », Revue germanique internationale, 25 | 2017, 95-108.

Référence électronique

John Raimo, « Dans l’ombre des révolutions : Reinhart Koselleck et l’historiographie française », Revue germanique internationale [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 22 septembre 2017. URL : http://rgi.revues.org/1659 ; DOI : 10.4000/rgi.1659

Haut de page

Auteur

John Raimo

John Raimo est doctorant en histoire contemporaine à New York University.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org