Navigation – Plan du site

L’épistolaire à l’épreuve de la « Sattelzeit »

Marie Claire Hoock-Demarle
p. 145-156

Résumés

Reinhart Koselleck fait du « Tournant 1800 » un moment de transition – Sattelzeit – caractérisé par l’élargissement de l’espace européen à la suite des conquêtes napoléoniennes et par l’accélération du temps grâce aux nouvelles techniques de communication. La dynamique engendrée par l’interaction temps/espace qui fonde cette Sattelzeit permet une autre approche de certains genres d’écriture jusque-là fortement délaissés. Dans cette nouvelle optique, les correspondances sont à considérer à la fois dans le temps de leur écriture et, en tant qu’objets d’échange, dans l’espace de leur transmission. Dans quelle mesure témoignent-elles au plus près de l’expérience d’un temps vécu dans un processus d’accélération perceptible dans l’immédiate actualité et de la prise de possession d’un espace élargi qu’elles contribuent à mettre en réseau ? Comment, mis à l’épreuve de la Sattelzeit, l’épistolaire réussit-il le passage du statut de témoignage subjectif sans valeur reconnue à celui de document historique, de source authentique pour servir à l’écriture de l’histoire ?

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2020.

Plan

Temporalités épistolaires
L’échange épistolaire au cœur de l’interaction temps-espace
Constellations épistolaires
Entre expériences et attentes
Conclusion

Aperçu du texte

Présente dans la plupart des essais de Reinhart Koselleck, la « Sattelzeit » – terme éminemment difficile à traduire au plus juste en français – est évoqué dès la préface du Lexikon der geschichtlichen Grundbegriffe :

Le postulat heuristique du dictionnaire est l’hypothèse, que depuis le milieu du xviiie siècle s’est opéré un profond changement sémantique des topos classiques… Ce postulat heuristique introduit pour ainsi dire un « temps-charnière » [Sattelzeit], dans lequel l’origine de notre présent se transforme.

Lié pour une large part au « tournant 1800 » postrévolutionnaire, cette période de transition a la particularité d’imbriquer étroitement les concepts d’espace et de temps, créant entre les deux une dynamique interactive génératrice de nouvelles perspectives. Autant de changements qui renouvellent l’appréhension de champs aussi divers que celui de l’histoire ou de la littérature et donnent à certaines formes d’écritures jusque-là plutôt négligées un statut inattendu. Il en v...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Claire Hoock-Demarle, « L’épistolaire à l’épreuve de la « Sattelzeit » », Revue germanique internationale, 25 | 2017, 145-156.

Référence électronique

Marie Claire Hoock-Demarle, « L’épistolaire à l’épreuve de la « Sattelzeit » », Revue germanique internationale [En ligne], 25 | 2017, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://rgi.revues.org/1664 ; DOI : 10.4000/rgi.1664

Haut de page

Auteur

Marie Claire Hoock-Demarle

Marie-Claire Hoock-Demarle est professeur émérite d’histoire moderne et contemporaine à l’Université Paris 7 – Denis Diderot.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org