Navigation – Sitemap

12 | 1999
Goethe cosmopolite

Goethe als Weltbürger
Goethe as a Cosmopolite

L'année du 250e anniversaire de sa naissance, Goethe a cessé d'être l'icône unificatrice dont l'Allemagne du XIXe siècle avait besoin. Il est devenu l'occasion d'interrogations nouvelles dont le recensement apparaît plus que jamais nécessaire. D'abord l'écrivain s'insère dans un monde dépassant largement les frontières de l'Allemagne. Il s'inscrit dans une tension entre le Nord et le Sud de l'Europe. Nourri de philosophie spinoziste et de débats scientifiques anglais, traducteur du français, lui-même objet d'un véritable engouement chez les auteurs français du XIXe, il est devenu ce qu'il n'avait au fond jamais cessé d'être de son vivant, un écrivain cosmopolite, illustrant les imbrications culturelles qui constituent déjà l'Europe de 1800.

Il est clair que Werther et Faust restent aujourd'hui des références essentielles, mais quel sens revêtent-elles désormais ? Ne peut-on souligner dans Faust la force comique qui parcourt le texte et considérer le choc des images qui s'y produit comme la préfiguration des « images dialectiques » chères à Walter Benjamin ? N'y a-t-il pas dans la théorie de la Bildung un dynamisme de l'autoréflexion qui conduit à cette obsession de l'effacement de soi dans les romans de Thomas Bernhard ? Plus généralement l'œuvre de Goethe devient une clef pour la compréhension d'œuvres apparemment fort éloignées. La théorie des couleurs permet de pénétrer les arcanes du modernisme brésilien. La question de l'autonomie de l'art rencontre des échos jusque dans les théories esthétiques de l'Ecole de Francfort.

La tendance systématique à l'autobiographie est un des aspects les plus actuels de Goethe. Or sa correspondance avec Zelter, le Journal, comparable à certains égards à celui de Thomas Mann, donnent le sentiment d'être les véritables ateliers où se construit l'image de l'écrivain, une image dont les faces obscures hantent le discours freudien. L'art, la constitution des musées, le déplacement des œuvres d'art sont des manifestations de la recomposition intellectuelle de l'Europe de la Révolution et de l'Empire qui attirent de plus en plus l'attention des historiens de la culture. La position exacte de Goethe dans ce champ ouvre la voie à la redécouverte d'un cosmopolitisme artistique vers 1800.

Autour de ces questions et de quelques autres se noue la possibilité d'une relecture productive de l'œuvre de Goethe.

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org