Navigation – Sitemap

18 | 2002
Trieb : tendance, instinct, pulsion

« TRIEB »
« TRIEB »

Surtout utilisé aujourd'hui dans le contexte de la réception et de la discussion de l’œuvre de Freud, le terme de Trieb, diversement traduit en français par « pulsion », « tendance », ou même « instinct », a en allemand une histoire bien plus ancienne. Un tournant décisif dans cette histoire peut être décelé pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle et les premières décennies du XIXe : encore communément utilisé dans des sens très variés, le terme acquiert alors un sens précis, et même technique, dans le vocabulaire de la psychologie, ou encore de l'anthropologie, alors rattachées à la philosophie. Si certains auteurs l'utilisent uniquement dans leur description de la nature organique, d'autres l'étendent aux êtres humains. D'autres enfin - le philosophe Fichte, tout particulièrement - le placent au fondement de leur système. Le terme reçoit un sens moral - mais certains, déjà, opposent à la « tendance » éthique une autre pulsion, aveugle et obscure, comme le fera Freud beaucoup plus tard, dans la conception d'une pulsion de vie, opposée à une pulsion de mort (Todestrieb) . De plus en plus utilisé, dans des sens et des contextes qui demeurent très différents, ce concept joue un rôle fondateur dans l'élaboration au XIXe siècle des sciences humaines, appelées « sciences de l'esprit » (Geisteswissenschaften).

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org