Navigation – Sitemap

Präsentation

In der Revue germanique internationale werden die Geschichte und die Kultur der deutschsprachigen Länder in fachübergreifender Perspektive untersucht.

Alle Hefte sind einem bestimmten Thema gewidmet und bieten Beiträge internationaler Spezialisten über grundlegende Aspekte der Literatur, der Philosophie, der Soziologie, der Kulturgeschichte oder der Kunstgeschichte des deutschen Sprachraums. Der Akzent wird auf Prozesse des Kulturtransfers gelegt. Ein Hauptanliegen der Zeitschrift ist die Untersuchung der intellektuellen und kulturellen Berührungspunkte und Austausche mit den umgebenden Ländern, bzw. mit den Ländern, die für die Selbstdefinition Deutschlands ausschlaggebend waren oder sind (von England bis zu Russland, von den baltischen Staaten bis zu Griechenland).

Letzte Ausgabe
25 | 2017
Reinhart Koselleck

Pionnier et acteur majeur des grands débats historiographiques en Allemagne depuis les années 1960, membre fondateur de « l’école de Bielefeld », Reinhart Koselleck est sans conteste l’un des historiens les plus importants de sa génération. De ses recherches sur la Sattelzeit, période charnière qui voit basculer la modernité au tournant de la fin du XVIIIe siècle, au projet colossal du dictionnaire des Concepts historiques fondamentaux, qu’il lance avec Werner Conze et Otto Brunner à la fin des années 1960, jusqu’aux recherches plus récentes sur l’iconologie politique et les monuments aux morts, ses travaux ont marqué et renouvelé en profondeur le champ historiographique. Si certains aspects de son œuvre sont plus connus, notamment son pendant théorique sous l’effet de sa réception par certains historiens et philosophes, tels François Hartog ou encore Paul Ricoeur, cette réception en France n’en reste pas moins encore relativement tronquée. Les articles rassemblées dans ce volume se donnent pour tâche d’éclairer certains pans moins connus de son œuvre, notamment à la lumière des débats historiographiques et philosophiques de son époque et des dialogues engagés avec certains contemporains, tels Gadamer, Löwith, Ricoeur ou encore Blumenberg. Sans viser à l’exhaustivité, l’idée est ici de contribuer à élargir le spectre de sa réception et à mieux faire connaître cette œuvre, pour le moins complexe et polymorphe, au public français.

  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org