Navigation – Plan du site

Présentation

Élisabeth Décultot, Jacques Le Rider et François Queyrel
p. 5-6

Texte intégral

1Cinq cents ans après sa découverte à Rome, le groupe sculpté du Laocoon reste l’objet de discussions passionnées et matière à débats animés entre spécialistes de l’histoire de l’art antique, philologues ou historiens des idées. Le lecteur trouvera dans le présent numéro un Laocoon qui est texte et prétexte : texte à lire pour cerner les acquis de la recherche archéologique et prétexte pour établir et construire notre représentation de l’Antiquité.

2La plus célèbre peut-être des sculptures antiques est aussi l’une des plus fascinantes : son succès tient à des méprises où, à travers l’enquête sur l’art antique, se lisent les préoccupations du moment. Nous avons voulu partir de cette épaisseur culturelle pour présenter, suivant divers points de vue, une stratification de connaissances qui informent notre vision du Laocoon — une sélection de quelques débats essentiels, non une synthèse encyclopédique, car l’exhaustivité en la matière serait pure chimère. Nous n’entrerons pas dans le détail de ces interprétations, mais le lecteur repérera aisément convergences et divergences dans cette vision éclatée.

3Dans la masse des discours que le Laocoon a engendrés depuis l’Antiquité, nous avons accordé une place importante à la réception allemande du groupe dans la seconde moitié du xviiiesiècle — une réception si riche et si déterminante pour l’histoire esthétique qu’elle justifie pleinement la publication de ces textes dans la Revue germanique internationale. Depuis Goethe jusqu’à Novalis, pas un représentant majeur du classicisme, du Sturm und Drang ou du romantisme qui n’ait cherché à ajouter son propre tribut au débat ouvert par Winckelmann et par Lessing dans les années 1760. Mais pour la période moderne, les présentes contributions ne se limitent pas à la seule réception germanique : elles vont de la Venise du xviesiècle à l’espace culturel globalisé de la fin du xxesiècle, en passant par l’Académie royale de Peinture et de Sculpture du xviiesiècle et la révolution photographique du xixesiècle. Plus qu’à un tour d’horizon complet, et impossible, de la « fortune du Laocoon », le présent ouvrage invite donc à l’exploration de quelques-uns des moments féconds de cette histoire.

4Les contributions réunies dans ce numéro ont été présentées le lundi 29 avril 2002 à l’Institut historique allemand de Paris, Hôtel Duret de Chevry, et le mardi 30 avril 2002 à l’École normale supérieure, puis à l’École pratique des hautes études, Section des sciences historiques et philologiques. Ce colloque avait pu être réalisé grâce aux subventions de la Section des sciences historiques et philologiques de l’ephe (avec l’appui de l’Équipe d’accueil 2245 « Les cultures de la Méditerranée et de l’Europe, des âges des métaux à la fin de l’Antiquité ») et de l’Unité mixte de recherche du cnrs 8547 « Pays germaniques : histoire, culture, philosophie ». Ouvert par le Pr Werner Paravicini, directeur de l’Institut historique allemand de Paris, et le Pr Jean Baubérot, président de l’École pratique des hautes études, le colloque avait été conclu par une allocution du Pr Laurent Dubois, président de la Section des sciences historiques et philologiques. Nous renouvelons ici l’expression de notre sincère gratitude à ces institutions, unités de recherche et personnalités.

Laocoon. Vatican, Museo Pio Clementino - Cortile Ottagono. Cliché Bernard Andreae

Laocoon. Vatican, Museo Pio Clementino - Cortile Ottagono. Cliché Bernard Andreae
Haut de page

Table des illustrations

Titre Laocoon. Vatican, Museo Pio Clementino - Cortile Ottagono. Cliché Bernard Andreae
URL http://rgi.revues.org/docannexe/image/927/img-1.png
Fichier image/png, 1,9M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élisabeth Décultot, Jacques Le Rider et François Queyrel, « Présentation », Revue germanique internationale, 19 | 2003, 5-6.

Référence électronique

Élisabeth Décultot, Jacques Le Rider et François Queyrel, « Présentation », Revue germanique internationale [En ligne], 19 | 2003, mis en ligne le 18 juin 2014, consulté le 26 juin 2017. URL : http://rgi.revues.org/927 ; DOI : 10.4000/rgi.927

Haut de page

Auteurs

Élisabeth Décultot

Chargée de recherche au CNRS, chargée de conférences à la Section des sciences historiques et philologiques de l'École pratique des Hautes Études

Articles du même auteur

Jacques Le Rider

Directeur d'études à la Section des sciences historiques et philologiques de l'École pratique des Hautes Études

Articles du même auteur

François Queyrel

Directeur d'études à la Section des sciences historiques et philologiques de l'École pratique des Hautes Études

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS éditions
  • Logo École Normale Supérieure -(ENS)
  • Revues.org